Le réseau des 120 Centres d’Etudes de langues des CCI, s’impose dans les appels d’offres nationaux

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.

Entrez votre adresse email:

Face à une centralisation croissante des achats de formation, les Centres d’Etudes de Langues des Chambres de Commerce, se mettent en ordre de bataille.

Une réponse commune au plan national

Dans notre économie ouverte au monde, les Langues vivantes occupent une place importante dans les budgets Formation. Avec 120 Centres d’Etudes de Langues (CEL) en France et un chiffre d’affaires équivalent à 20% du marché national,les Chambres de Commerce et d’Industrie s’imposent comme un acteur de tout premier plan sur ce marché. Voire le tout premier.

Autrefois uniquement tournés vers les entreprises de leur territoire, les Centres d’Etudes de Langues (CEL) ont pris conscience de leur capacité d’intervention collective et s’organisent depuis 2 ans en réseau national. 
Résultat : des contrats d’ampleur avec TOTAL, SEB, THALES, XEROX, CAP GEMINI,SAFRAN, GOSPORT, SCHNEIDER ont été signés ces deux dernières années par lesCEL.

« Aujourd’hui, il ne s’agit plus pour les CCI, de travailler seulement sur une échelle locale avec les TPE, les PME ou les filiales d’entreprises nationales. Mais bien de profiter de la force du réseau pour répondre aux appels d’offres nationaux des Grands Groupes », explique Hervé DEMAZURE, Chef de Service à la Direction Formation Compétences de l’ACFCI.

Une culture de l’accompagnement des entreprises

La culture des CCI, accompagnatrices au quotidien de l’activité économique, prédispose à écouter vraiment les besoins des entreprises. Les formations sont alors adaptées au contexte d’usage, au métier de l’entreprise, à la fonction de l’apprenant…. Proximité, sur-mesure, qualité de l’ingénierie pédagogique, des formateurs et du suivi, sont au cœur de l’engagement des CEL.

Proposés dans le cadre du plan de formation et du DIF, les parcours de formation intègrent des modalités pédagogiques variées : parcours en ligne, tutorat, classes virtuelles, face à face individuel ou par téléphone, cours de groupe sur site.

Une qualité reconnue dans un contexte porteur

Les CEL ont l’opportunité de développer globalement, leur activité en répondant ensemble à des demandes de prestations au national qui sont ensuite traitées en local, au plus près des salariés demandeurs.
Les CEL ont des atouts concurrentiels pour se positionner sur ces appels d’offres : un réseau dans la France entière, 26 langues proposées, la culture du sur-mesure, une équipe de 3 000 professeurs permanents qui permet de garantir un niveau de qualité sur la durée. Un point important pour des appels d’offres qui couvrent des périodes à moyen terme, 3 ans en général.

« Les CEL qui ont une clientèle fidèle localement, peuvent aussi mettre en avant des prestations réussies pour des établissements ou des filiales. Cela rassure les donneurs d’ordres nationaux ! », expliquent ensemble Marie-Luce ROUXEL et Frédéric BRANGER, respectivement Directrice de la formation Continue à la Faculté des métiers de l’Essonne et Responsable Langues & Conseils au groupe ESCPau, qui viennent justement de boucler une réponse commune avec d’autres CEL.

« Nos centres sont les seuls à proposer une offre nationale de centres de proximité, dotés de locaux, de laboratoires, et de formateurs : face à des opérateurs « hors-sol », ils peuvent proposer une formation « à visage humain ». Cela fait une vraie différence ! », renchérit Hervé DEMAZURE.

Une organisation transparente pour le donneur d’ordres

Constitué d’établissements indépendants, le réseau adopte un système de « chef de file tournant ». Un Centre d’Etude de Langues, généralement le plus proche du client national, est désigné comme chef de projet et pilote la réponse, puis la prestation. Il coordonne avec ses collègues des CEL co-producteurs des futures formations, la réponse nationale tant d’un point de vue de fond et de forme que de tarifs.

« Notre capacité à répondre très vite aux appels d’offres nationaux, résulte d’un travail collaboratif que nous avons mené depuis 2 ans. Nous disposons aujourd’hui d’outils communs : un catalogue de formations, un modèle de réponse, et en phase opérationnelle de déploiement, une batterie de tests de niveaux accessibles sur le site Web national des CEL, une plateforme Web de partage de ressources pédagogiques entre les formateurs, un modèle unique de reporting client, une plateforme e learning », explique Alain Fonte, Directeur du CEL de Grenoble. « Nous avons aussi mis en place des cadres tarifaires et des règles comptables entre les différents CEL, pour les refacturations à l’intérieur du réseau puisque la prestation est facturée au client par un CEL chef de file, et réalisée sur différents autres CEL où se trouvent les établissements du clients. »

 

 

A propos de la formation dans les CCI
La formation constitue l’une des activités essentielles des CCI. Avec un budget annuel de 900 millions d’Euros (soit 25% de leur budget total), la formation professionnelle constitue une mission prioritaire pour les Chambres de Commerce et d’Industrie qui assurent chaque année, au sein de leurs 540 établissements, la formation de plus de 600 000 personnes dont 100 000 jeunes en formation supérieure et 90 000 apprentis. Avec 120 CEL (Centres d’Etudes des Langues) partout en France, 26 langues enseignées, le réseau assure plus de 20 %de l’activité de formation linguistique professionnelle pour adultes en France et reste le leader sur ce marché.

Quelques chiffres sur les CEL – Centre d’Etudes de Langues 35 années d’expérience. 120 lieux de formation. 26 langues enseignées. 77.000 stagiaires formés chaque année. 3.000 formateurs experts.
Pour en savoir plus : 
www.reseau-cel.cci.fr

 

 

Agence C3M – 01 47 34 01 15
Michelle Amiard, michelle@agence-C3M.com 
Cathy Lacides, cathy@agence-C3M.com

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »